Le traitement de l’athérosclérose

L’apparition de bosse à l’intérieur de l’artère, causé par une formation de plaques de graisse qui s’accumulent et durcissent au cours du temps définit l’athérosclérose. La solidification de ces plaques qui forme les bosses dans les parois des grandes et moyennes artères peut engendrer des difficultés de la circulation sanguine, voir empêcher le sang de circuler.

1 – Les objectifs du traitement de l’athérosclérose

Le traitement de l’arthérosclérose consiste à atténuer les symptômes et à diminuer les risques de complications de la maladie en procédant à l’inversement ou l’interruption de progression des plaques. Ainsi, il s’agit de minimiser également les risques de formation de caillots dans le sang.
La prise en charge du patient, atteint d’athérosclérose aide à prévenir les autres maladies

2 – Le traitement de l’athérosclérose par médicaments

On utilise des antiagrégants plaquettaires et des anticoagulants pour éviter la formation de caillots sanguins lors du traitement de l’athérosclérose. Certains médecins prescrivent utilement des vasodilatateurs mais l’efficacité de ce dernier reste limité.

La prescription médicamenteuse varie en fonction de la manifestation de la maladie :

En cas d’hypercholestérolémie, on vise à stabiliser le taux de cholestérol avec les satines. Certes, des effets secondaires tels que des vomissements ou nausées peuvent apparaître au cours de la prise de ses médicaments. Pour l’obstruction du vaisseau sanguin due à l’existence de caillot sanguin, des solutions moyennant à la dissolution du caillot sont utilisé, il peut sir d’un activateur tissulaire du plasminogène comme dans le cas d’une AVC. Quant à l’infarctus du myocarde, on prescrit de l’aspirine pour maintenir et défendre la fluidification sanguine, de la morphine pour calmer les douleurs et des bêtabloquants pour ralentir le rythme cardiaque.

3- Le traitement de l’athérosclérose par le changement de mode de vie

En cas de constatation d’une hausse du taux de cholestérol chez le patient, on adapte un traitement basée sur le changement de mode de vie. C’est-à-dire l’établissement d’un régime alimentaire saine, l’exercice physique et une gérance due la constitution physique de l’individu.
Pour le cas de l’alimentation, on conseil un régime diminutif de calorie de calories, essentiellement, il faut éviter les matières grasses que l’on détecte dans les viandes et les produits laitiers.
Par contre il est recommandé d’introduire les aliments riches en fibres solubles pour bloquer la voie digestive d’absorber le cholestérol comme les céréales à grains, les fruits et les légumineuses.
Le poisson est un élément de source d’Oméga 3, surtout le thon, le maquereau et les graisses saumon, et il fait partie des alimentations saines pour la protection du cœur.
La quantité de sel ou de sodium sont à limiter pour contribuer à une alimentation saine.
Il convient de gérer et de surveiller le poids corporel des patients en effectuant des activités physiques adéquat à certains critères que le médecin peut prescrire.

4-L’intervention chirurgicale de l’athérosclérose

Dans des cas plus compliqués, si la maladie subsiste au traitement précédent, voir se favorise, le corps médical peut avoir recours à l’intervention chirurgicale. Trois moyens chirurgicaux sont à décrire :

  • Le pontage, en prélevant un morceau de veine sur certaine zone du corps pour faire une greffe dans une partie du cœur. Ce type de chirurgie est adopté quand le sang artériel utilise une autre voie que l’artère.
  • L’angioplastie pour dilater le ballonnet lors d’une obstruction des vaisseaux.
  • L’endartérioctomie ou l’ablation de la partie de l’artère défavorisée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *