La crise d’appendicite : la réalité

L’appendicite est une inflammation de l’appendice vermiculaire qui se trouve entre l’intersection du côlon et du gros intestin. Elle est due à la présence de bactéries sur la base de l’appendice. Ce dernier est en effet un organe qui participe à la défense immunitaire de l’organisme en produisant des anticorps. Une appendicite peut survenir à tout âge mais elle est plus fréquente chez les enfants et les jeunes adultes. Une personne qui fait une crise d’appendicite ressent une douleur intense au niveau abdominal. L’appendicectomie est le moyen pour traiter l’appendicite.

Les symptômes de la crise d’appendicite :

La crise d’appendicite se manifeste par différents signes. Ces symptômes ne sont pas toujours les mêmes. Ils varient d’une personne à une autre. On relève :
Ø Des douleurs abdominales intenses et fréquentes situées le plus souvent sur le quart inférieur droit de l’abdomen (entre l’ombilic et la crête iliaque droite). Il est à noter que ces douleurs sont moins intenses chez les personnes âgées et les femmes enceintes.
Ø Des nausées, vomissements, légère fièvre (entre 38 à 39° de température), constipation, diarrhée, perte d’appétit accompagnent souvent ces douleurs abdominales.

La péritonite : une forme plus compliquée de la crise d’appendicite

La péritonite est la complication d’une appendicite non traitée. La rupture de l’appendice causera en effet une péritonite c’est-à-dire une inflammation ou infection du péritoine. Ce dernier étant une paroi fine qui sert à contenir les intestins.
La péritonite présente les mêmes symptômes qu’une crise d’appendicite mais à un degré un peu plus élevé :
· les douleurs abdominales sont très violentes,
· les nausées et vomissements sont constants,
· plus de fièvre (40°),
· une accélération des pouls,
· les muscles abdominaux de la fosse iliaque droite se contractent de manière rigide, douloureuse, tonique contre une palpation.
Il importe de faire attention à ces symptômes pour éviter une perforation de l’appendice. Une péritonite requiert effectivement une intervention médicale d’urgence.

Les autres cas avoisinants de la crise d’appendicite :

Il existe d’autres pathologies qui présentent des signes assez similaires à une crise d’appendicite telles que : l’hépatite virale, la pneumonie de la base droite, la colique néphrétique,… Ces pathologies voisines ne devront surtout pas être confondues à une crise d’appendicite pour ne pas faire face à des complications.

Il relève en effet du diagnostic de déterminer la nature exacte des symptômes. Normalement, les signes suffisent à démontrer l’existence d’une appendicite mais il arrive que les médecins demandent aux patients de faire des examens complémentaires (un bilan sanguin, une radiographie, une écographie, ou encore un scanner abdominal qui donne un peu plus de précision) pour avoir plus d’assurance sur le diagnostic.

Le traitement afférent : l’Appendicectomie

La crise d’appendicite se traite par une intervention chirurgicale par laquelle le chirurgien effectue une incision au niveau de l’abdomen pour enlever l’appendice infecté. Il est à noter que l’ablation de l’appendice n’aura pas d’effet secondaire sur l’organisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *